Le travestissement et la littérature #4 : des garçons au féminin

Quel est le point commun entre Achille et Thor ? Le travestissement en femme et la ruse. L’un est caché à la cour du roi Lycomède par sa mère qui espère ainsi le préserver de la future guerre de Troie, l’autre se fait passer pour la déesse Freyja afin de récupérer le marteau qui lui aLire la suite « Le travestissement et la littérature #4 : des garçons au féminin »

Le travestissement et la littérature #3 : des femmes en costume d’hommes

Le travestissement, en particulier celui lié au genre, possède une indéniable portée subversive liée en partie au fait qu’il soit interdit par la loi en vertu du Deutéronome, exception faite du déguisement de Carnaval ou du costume de scène. Cependant, à partir du XVIIIème siècle, en France notamment, l’élite laïque et culturelle s’émancipe du pouvoirLire la suite « Le travestissement et la littérature #3 : des femmes en costume d’hommes »

Le travestissement et la littérature #2 : l’inversion des rôles sociaux

L’idée de travestissement est souvent associée au genre mais il arrive parfois que ce changement d’identité prenne une dimension plus sociale, comme lorsqu’un domestique endosse le costume de son maître. Le valet, inférieur socialement, peut être un entremetteur, un confident sur lequel le maître en quête de conseils s’appuie, mais aussi un domestique maltraité quiLire la suite « Le travestissement et la littérature #2 : l’inversion des rôles sociaux »

Le travestissement et la littérature #0 : quelques généralités

La définition la plus courante du travestissement est le fait de porter des vêtements, des accessoires, des symboles, des signes appartenant au genre opposé au sien. C’est un terme qui est souvent associé à la notion de déguisement. Pourtant, le sens de travestissement, notamment en littérature, ne s’attache pas qu’au genre. Il peut aussi êtreLire la suite « Le travestissement et la littérature #0 : quelques généralités »

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer